hotels agadir séjour casablanca vacances el jadida riads essaouira visite fès vacances marrakech hotels meknès hébergements merzouga hotels oualidia hotels ouarzazate voyage rabat voyage tanger
Francais

Essaouira

La ville...

Anciennement appelée Amogdul (la bien gardée) en Berbère, Mogdura en portugais, Mogadur en espagnol et Mogador en français, Essaouira (la bien dessinée) est une ville portuaire du Maroc sur la côte atlantique comptant environ 70 000 habitants et le chef-lieu de la province du même nom qui compte environ 500 000 habitants.
Sa médina est inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Un petit peu d’histoire...

D'après la tradition, après la fondation de Carthage en 814 av. J.-C. des marchands puniques se dirigèrent vers l'extrême Occident, jusqu'à Essaouira, pour y installer des comptoirs.
Au Moyen Âge, les marins portugais mesurent tous les avantages de cette baie et baptisent la ville Mogador, déformation probable du nom de Sidi Mogdoul, un marabout local.
En 1764, le sultan Mohammed ben Abdellah décide d'installer à Essaouira sa base navale Il fait appel à Théodore Cornut, un architecte français à la solde des Britanniques de Gibraltar. Le sultan le reçoit avec tous les honneurs dus à un grand artiste et lui confie la réalisation de la nouvelle ville « au milieu du sable et du vent, là où il n'y avait rien ». Cornut l'Avignonnais, qui avait été employé par Louis XV à la construction des fortifications du Roussillon, travailla 3 ans à édifier le port et la kasbah, dont le plan original est conservé à la Bibliothèque nationale de France à Paris. Il semblerait que la seconde ceinture de remparts et la médina aient été dessinées bien après le départ de Cornu.
Avec son plan très régulier, la ville mérite bien son nom actuel d'Es Saouira, qui signifie « la Bien-Dessinée ».
L'importance d'Essaouira n'a cessé de croître jusqu'à la première moitié du XIXe siècle. La bourgeoisie marocaine accourait y acheter des bijoux. On l'a longtemps surnommé le port de Tombouctou, car les caravanes chargées d'or, d'épices et d'esclaves venues d'Afrique subsaharienne y étaient négociées. Le commerce y était florissant.

Pendant des années, ce fut le seul port marocain ouvert au commerce extérieur. Le déclin commença avec le protectorat français et le développement d'autres ports (Casablanca, Tanger, Agadir). Handicapée par ses eaux peu profondes et ne pouvant pas recevoir les gros bateaux modernes, la ville connaît cependant une renaissance spectaculaire depuis une quinzaine d'années, renaissance due essentiellement au tourisme mais aussi à sa vocation culturelle.
Essaouira est aujourd'hui le chef-lieu d'une province de 500 000 habitants, pour la plupart agriculteurs. La ville est unie par une opération de coopération avec Saint-Malo, sous l'égide de l'Unesco. Ville jumelle de La Rochelle.

A voir... à découvrir...

Essaouira regorge de places, de remparts, de fortifications et de monuments historiques. Cette enceinte est un condensé d'architecture harmonieuse et cependant hétéroclite. Héritage culturel des siècles précédents, son édification récente est raffinée et imposante. On y découvre d'impressionnants remparts, la squala et ses portes ; une Médina époustouflante, des mosquées, synagogues et églises, ainsi qu’une multitude de riads, conservés intacte et réaménagé dans la plus pure tradition marocaine.Essaouira est aussi connue pour son fameux festival gnaoua. Entre autres,Orson Welles y tourna son Othello (The Tragedy of Othello).Plus récemment, dans les années 50 et 60, Essaouira devint le refuge privilégié des rockers (Cat Steven - Jimmy Hendrix...) qui venaient s´y ressourcer.
Ces dernières années, de nouveaux adeptes sont arrivés: les surfeurs, attirés par les grosses vagues que les Alizés poussent vers Moulay Bouzerktoun et Sidi Kaouki.

Au niveau climatique...

Avec des températures moyennes qui varient entre 18 et 28°, le climat à Essaouira est doux toute l’année. Les nuits sont douces. Même en hiver les températures ne descendent pas en dessous de 10°C. Attention à l'humidité et surtout au vent omniprésent.
Essaouira est surnommée "La cité du vent". Le Cherki, l’alizé de Nord-Est, souffle de mars à novembre à une moyenne de force 4. En été, l'anémomètre affiche en moyenne force 6 ! La constance du vent fait d'Essaouira le paradis des véliplanchistes. Les surfeurs ne sont pas en reste avec un spot qui offre de très belles vagues à surfer.
Enfin, la température de l'eau varie entre 16°C l'hiver et 20°C l'été.